Mon bilan de jeune mariée

On me pose souvent la question : « Comment se passe le mariage ? » Dans cette question, je ressens beaucoup de questionnements de la part des jeunes. J’ai l’impression qu’ils se posent beaucoup de questions concernant la vie à deux ; en fait non seulement des questions, mais des inquiétudes aussi. Je vous avoue que j’ai aussi senti cette appréhension concernant comment j’allais vivre avec quelqu’un et comment ça serait au quotidien. C’est pourquoi dans cet article j’ai voulu vous faire un bilan de mon expérience de jeune mariée qui – je l’espère ­– pourra vous aider dans votre réflexion.

  • L’après-fête

Mon mariage religieux était le 14/09/2019, le civil le 13/09/2019 et le coutumier le 07/09/2019. Quelle course ! J’entends souvent les mariés dire qu’après le jour J on a le blues du mariage, mais je vous assure que pour moi, c’était un vrai soulagement que tout ça prenne fin. Je garde de bons souvenirs de ces journées mais je ne voudrais pas revivre le stress, les coups de téléphone aux prestataires, les listes, et j’en passe…

Durant l’après-fête on est sur un petit nuage. On n’arrête pas de se lancer des « bonjour, mon mari » et lui « bonjour, ma femme », on passe son temps à fixer son alliance (en mode je n’y crois pas que je suis réellement la femme de quelqu’un !) … Parfois j’avais l’impression qu’on allait finir par me dire que c’était une blague et qu’il fallait que je retourne chez mes parents. Et puis il reçoit un coup de fil et tu l’entends dire : « je vais parler à ma femme et je vous tiens au courant », et tu te dis : ah non Seigneur, ce n’est pas un rêve.

L’après-fête est un moment magique à savourer car vous oubliez le monde et vous restez dans votre petit cocon d’amour. Ne vous souciez donc pas de la fête en elle-même car on ne se souviendra même pas de votre décoration et de tous les strass. Gardez vos yeux fixés sur l’essentiel et surtout, profitez bien de votre après-fête.

  • Le début de la vraie vie

Le 27/09/2019, le début de la vraie vie. On vient d’atterrir à Bruxelles après notre merveilleux voyage de noces à Bali.  Vu qu’on était directement partis en voyage après la fête, on n’avait pas encore vécu dans notre maison. Une fois la porte ouverte je me suis dit : voilà, c’est le début de la vraie vie ! On n’est pas restés longtemps sur notre petit nuage car je devais retourner au travail ; la vie d’adulte commençait aussitôt.

  • Les premières observations 

Tu auras ce temps où tu vas observer ce que l’autre fait, ses habitudes quotidiennes, ses expressions non verbales, ce qu’il aime, ce qu’il déteste et comment il communique. Prendre le temps d’observer au début m’a permis de mieux le comprendre et surtout de réaliser à quel point les hommes et les femmes sont très différents.

  • Les premières disputes

Ah oui, il y a des disputes aussi, tu pensais quoi ? Les premières disputes sont souvent les plus difficiles car tu réalises petit à petit que celui que tu aimes est aussi humain et imparfait. Ses défauts, ses habitudes et son caractère se manifestent encore plus fort que dans la période de fréquentation. Après, pour moi, je n’ai pas eu un caméléon. Autrement dit, je n’ai pas fait la découverte de « quelqu’un d’autre » dans le mariage.

Comment on s’en sort après une dispute ? Il faut choisir le bon moment pour aborder l’autre (après que la colère est redescendue) et ensuite parler dans le respect, sans vouloir changer l’autre et demander pardon si c’est nécessaire pour que la paix revienne à la maison. Car il n’y a rien de pire que de vivre dans une maison où l’on étouffe.

  • Les premières responsabilités 

Je vous assure qu’il y a des responsabilités dont on nous parle avant de se marier, et qu’on écoute vite fait, mais quand on arrive dans le mariage, on vit la réalité des choses. Quand on dit que la femme sage bâtit sa maison, ce n’est pas des blagues, ni un slogan. Bâtir sa maison passe par une bonne organisation pour ne pas être vite dépassée. Je t’avoue que je me cherche encore : rdv dans quelques années pour un autre bilan. Mais fun fact : on ne m’avait pas prévenue dans le contrat que je devais faire à manger tous les jours, que la maison allait vite se salir alors qu’on n’est que deux, qu’il faudrait être l’amie, la secrétaire, la host de la maison, et la femme en même temps.

Je ne saurais pas mettre toutes les premières fois, mais une fois les premières fois passées on peut enfin vivre. Je ne veux pas avoir la prétention de dire qu’il n’y a plus de problèmes, mais je dirais qu’on connaît de plus en plus la personne qui vit en face de nous et du coup, on commence à l’apprécier sans essayer de la changer à tout prix. On comprend petit à petit les enjeux du mariage et chacun commence à faire sa part.

Pour finir, il n’y a pas que des mauvaises « premières fois ». Il y a aussi votre première sortie, vos premiers fous rires, vos premières victoires, vos premiers achats, vos premières nuits blanches à juste parler. Et ça, c’est le bonheur absolu. Dans ce bilan, je dirais que le tout c’est de continuer à garder Dieu au centre de votre relation, être prompt à demander pardon, communiquer sur tout, et profiter l’un de l’autre à fond.